Besoin d'aide? 01 77 86 80 97 ou Contactez-nous | Vous êtes un pro? 01 77 86 71 91 ou www.quotatispro.fr

Les isolants traditionnels (laines minérales et plastiques alvéolaires) ont fait leurs preuves depuis de nombreuses années et leurs performances ont été améliorées continuellement.
Les isolants naturels arrivés sur le marché de l’isolation ces dernières années ont tendance à être parés de toutes les vertus. Mais, quelle que soit leur origine, il convient de s’assurer de leurs performances thermiques et de leur aptitude à l’emploi.

 

QUELQUES EXPLICATIONS POUR S’Y RETROUVER

La performance thermique des isolants est caractérisée par la conductivité thermique (le lambda exprimé en W/(m.K) et la résistance thermique R (exprimée en m².K/W) qui en découle.

La conductivité thermique

La conductivité thermique est la capacité d’un isolant thermique à ne pas laisser passer la chaleur. Pour un isolant certifié, cette valeur varie entre 0,042 et 0,024.
A titre de comparaison :

  • Aluminium = 230 W/(m.K)
  • Marbre = 3,5 W/(m.K)
  • Béton = 2 W/(m.K)
  • Chêne = 0,23 W/(m.K)
  • Paille comprimée = 0,12 W/(m.K)
    Plus la valeur du lambda est basse, meilleure est la performance du matériau.

La résistance thermique

La résistance thermique R est calculée à partir du lambda :
R = épaisseur du matériau (en mètre)/lambda

  • 20 cm de béton : R = 0,10 m².K/W
  • 30 cm de paille comprimée : R = 2,5 m².K/W
  • 10 cm d’isolant certifié avec lambda 0,036 : R = 2,75 m².K/W
    A épaisseur égale, la résistance thermique de 2 matériaux peut être différente.

Exemple pour des isolants de 10 cm d’épaisseur et de conductivité thermique très différente :

  • chanvre : 0,10 m/ë 0,044 = 2,25 m².K/W
  • polystyrène expansé : 0,10 m/ë 0,032 = 3,10 m².K/W
    Plus la valeur de la résistance thermique est élevée, meilleure est la performance de l’isolant.

CERTIFICATION DES ISOLANTS

Les matériaux isolants sont soumis au marquage CE depuis 2003. Le marquage CE n’est pas une preuve de performance ou de qualité, c’est juste un passeport pour la libre circulation des matériaux isolants en Europe.
L’emploi de produits certifiés est une garantie pour l’utilisateur d’avoir un matériau qui possède les caractéristiques annoncées par le fabricant.
Le certificat ACERMI est délivré par l’Association pour la certification des matériaux isolants qui regroupe le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) et le LNE (Laboratoire National d’Essai).
Le certificat ACERMI certifie la résistance thermique, éventuellement les profils d’usage ISOLE. Ces profils d’usage sont nécessaires pour certaines applications :

  • I = incompressibilité : en bardage rapporté,
  • S = stabilité dimensionnelle : en isolation sous enduit mince,
  • O = comportement à l’eau : en façade,
  • L = cohésion et flexion : en complexe de doublage,
  • E = perméance à la vapeur d’eau.
    Le certificat ACERMI atteste des autres caractéristiques déclarées au titre du marquage CE et/ou les normes du produit, comme la réaction au feu.

Chacune de ces caractéristiques comporte 3, 4 ou 5 niveaux (le niveau 1 est la valeur minimale).
Une étiquette comportant la mention de la certification ACERMI avec résistance thermique et les profils d’usage ISOLE certifiés doit figurer sur l’emballage des matériaux isolants.

A noter :

Les résistances thermiques des isolants non certifiés sont pénalisées de 15 % sur les valeurs annoncées par le fabricant.

Matériaux isolants Procédés Conductivité thermique (lambda ë)
Chanvre Obtenu par défibrage mécanique de la paille, il subit un traitement antifongique. 0,040 à 0,044
Laine de moutons Le produit de la tonte passe par plusieurs étapes, dont un traitement antimites et antifongique. 0,035 à 0,045
Laine de roche Elle est obtenue par fusion d’une roche volcanique : le basalte. 0,034 à 0,040
Laine de verre Elle est issue de la fusion de sable naturel et de verre recyclé. 0,032 à 0,040
Fibre de bois Les panneaux sont fabriqués à partir d’une pâte obtenue par un mélange d’eau et de copeaux de bois résineux défibrés. 0,038 à 0,045
Mousse polyuréthane Elle est obtenue par réaction chimique de différents agents et additifs dont le produit est « moussé » entre 2 parements. 0,021 à 0,028
Ouate de cellulose Obtenue par broyage de papier recyclé, elle subit un traitement pour résister aux insectes et améliorer sa réaction au feu. 0,038 à 0,040
Plumes de canards Les plumes passent par plusieurs étapes, dont un traitement antimites et antifongique. 0,038 à 0,042
Polystyrène expansé Les billes pré-expansibles sont obtenues à partir d’un dérivé pétrolier. Après plusieurs étapes, elles sont finalement expansées dans un moule par la vapeur d’eau. 0,031 à 0,038
Polystyrène extrudé Les granulés de polystyrène sont fondus dans une extrudeuse où l’on ajoute des agents moussants dans la masse en fusion. 0,029 à 0,035

cta-isolation

Share.