Besoin d'aide? 01 77 86 80 97 ou Contactez-nous | Vous êtes un pro? 01 77 86 71 91 ou www.quotatispro.fr

Qu’est-ce que l’isolation acoustique ?

Dans un milieu condensé, le son se propage à l’aide de différentes fluctuations de pression engendrées par une source sonore. Cependant dans le milieu de la construction, il est possible de se protéger du bruit grâce à une isolation spécifique. L’isolation acoustique permet d’empêcher la propagation du bruit à travers les murs et les parois d’une habitation.

 

Le principe est simple car il consiste à traiter les parois afin qu’elles atténuent la propagation des vibrations sonores et empêchent ainsi la transmission des différents bruits. Cette isolation doit à la fois considérer les bruits provenant de l’extérieur et les sons émis depuis l’intérieur de l’habitat.

Il existe trois principes généralisés quant aux méthodes d’isolation acoustique des habitations :

  • La loi de masse considère que plus un matériau est lourd et plus son isolation acoustique est élevée. De ce fait une cloison réalisée en béton offrira une meilleure isolation acoustique qu’une même cloison mais cette fois-ci réalisée avec du plâtre. En effet pour le même volume, la cloison en béton sera bien plus lourde que la cloison en plâtre.
  • La loi d’étanchéité prend en compte le fait que si l’air peut traverser une cloison à un endroit, alors le bruit le peut également. De ce fait elle instaure un principe consistant à ne pas négliger les endroits en pied de cloison. Il est donc important de veiller aux bas de portes, aux fenêtres et aux autres entrées d’air si l’on veut obtenir une excellente isolation. Toutefois il ne faut pas perdre de vue que le renouvellement de l’air au sein d’une habitation est plus qu’essentiel. Il faudra donc trouver un juste milieu entre l’entrée d’air et la restriction des bruits.
  • Le principe de masse-ressort-masse consiste quant à lui à utiliser des parois doubles. En effet deux parois comme par exemple deux plaques de plâtre sont espacées par un amortisseur qui peut être de l’air ou un matériau absorbant. De ce fait après qu’un son est atteint la première plaque le ressort positionné entre les deux parois réagit comme un amortisseur face aux différentes vibrations sonores. Le bruit est fortement amoindri et atteint la deuxième plaque avec une intensité beaucoup plus faible. L’efficacité d’une telle méthode dépend bien évidemment de l’épaisseur du ressort. Cette technique est fréquemment utilisée durant des rénovations car elle permet une isolation simple et efficace et ne modifie pas les bases de la structure du bâtiment.

Au niveau de la loi, les maisons individuelles sont censées respecter la loi Bruit qui stipule que :

  • Il est nécessaire d’avoir un isolement d’au minimum 30dB (indice d’affaiblissement acoustique, c’est-à-dire le rapport entre l’intensité du son avant la paroi et l’intensité du son après la paroi) pour les bruits extérieurs. Les bruits extérieurs correspondent aux bruits provenant des rues et des jardins et l’isolation qui y est le plus associée est l’isolation des différentes fenêtres.
  • Il est nécessaire d’avoir un isolement d’au minimum 53dB pour les bruits intérieurs. Les bruits intérieurs correspondent aux bruits se diffusant entre les pièces d’une même maison.
  • Il est nécessaire d’avoir un isolement d’au minimum 58dB pour les chocs. Les chocs correspondent aux impacts entraînant des vibrations d’un étage à un autre tels que les bruits de pas, en clair les chocs concernent l’isolation des sols.

Étant donné que la loi a pour vocation d’être la plus générale possible et en traite pas des cas particuliers, il est possible que vous souffriez tout de même d’excès de bruits dans votre habitation. Si tel est le cas n’hésitez pas à faire appel à un professionnel spécialisé qui pourra diagnostiquer les problèmes majeurs de l’isolation de votre habitat et ainsi déterminer les travaux à effectuer.


Demandez vos devis Isolation gratuits en 1 minute !

Share.