Besoin d'aide? 01 77 86 80 97 ou Contactez-nous | Vous êtes un pro? 01 77 86 71 91 ou www.quotatispro.fr

L’isolation thermique est la première opération à réaliser pour améliorer le bien-être et réduire la facture de chauffage.
La gamme des isolants actuels et les différents modes de pose sont autant de solutions pour répondre efficacement à tous les cas de figure.
L’investissement que représentent les travaux d’isolation thermique peut être réduit grâce aux subventions travaux d’isolation et autres aides.

 

L’isolation des murs souvent négligée

Isolation thermique des murs

 
La nécessité d’isoler est devenue évidente pour les constructions neuves. Mais, pour les constructions  anciennes, les propriétaires hésitent à investir.

Dans le cadre de la rénovation, l’isolation thermique des murs extérieurs est parfois négligée. Par exemple, on estime que de vieux murs épais sont déjà suffisamment isolants et on mise sur le remplacement des fenêtres pour améliorer le confort thermique…
Or, une mauvaise isolation des parois extérieures est responsable de 25 % des déperditions thermiques, contre 13 % pour les fenêtres.
L’explication est simple : il y a plus de surface de murs extérieurs que de surface de vitrage.
L’isolation d’un logement passe donc aussi par l’isolation des parois extérieures.

A titre de comparaison :
un mur en pierre de 50 cm = 1 cm de polystyrène,

un mur de 45 cm maçonné avec de petites briques pleines = 1,5 cm de laine de verre semi-rigide.

Lors de travaux d’isolation, il est important de connaitre les caractéristiques des normes d’isolation (norme isolation).

 

Pourquoi isoler ?

Isoler son logement présente de nombreux avantages :

  • réduction de la facture de chauffage,
  • réduction de la production de CO2,
  • amélioration du confort d’été, particulièrement en isolant les combles.

A noter :

L’absence d’isolation contribue à augmenter les émissions de gaz à effet de serre, car les logements anciens sont chauffés avec des énergies fossiles (pétrole, gaz…) et leur combustion produit du CO2.

Quelle technique adopter ?

L’isolation thermique des murs extérieurs peut être réalisée soit par l’intérieur, soit par l’extérieur.
L’isolation thermique par l’intérieur est le plus souvent réalisée en construction neuve et en rénovation.
Avantages :

  • facilité,
  • rapidité de mise en œuvre,
  • coût réduit.
    Inconvénient :

En cas de rénovation, ce procédé réduit un peu la surface habitable.

Il existe 2 systèmes de pose de l’isolation par l’intérieur :

  • par collage d’un complexe de doublage (plaque de plâtre collée sur un isolant) directement sur le mur extérieur,
  • par la pose d’un isolant entre le mur extérieur et une contre-cloison.
    L’isolation par l’extérieur est une solution adaptée tant à l’existant qu’aux constructions neuves.
  • Avantage rénovation :

L’isolation facade exterieure équivaut à un ravalement de façade et permet de vivre normalement dans la maison pendant les travaux.
Avantage constructions neuves :
L’isolation par l’extérieur offre une solution efficace au traitement des ponts thermiques induits par les planchers et les murs porteurs en contact avec les murs extérieurs.

L’isolation par insufflation consiste à injecter un isolant en flocons dans le vide de construction non ventilé des murs à double paroi. Cette méthode peut s’appliquer à des constructions neuves ou existantes. L’insufflation se fait en créant une ouverture par l’intérieur ou par l’extérieur. Cette ouverture est rebouchée à la fin des travaux.

Pour des conseils comparatifs plus détaillés : comparatif isolation

cta-isolation

Share.