Besoin d'aide? 01 77 86 80 97 ou Contactez-nous | Vous êtes un pro? 01 77 86 71 91 ou www.quotatispro.fr

L’isolation thermique par insufflation est adaptée aux maisons neuves comme aux rénovations. Cette technique consiste à remplir des « caissons » fermés telles que des cavités entre 2 parois ou celles d’un plancher. Elle a l’avantage de pouvoir s’infiltrer dans tous les recoins et traiter les ponts thermiques.
 

Quels matériaux ?

La technique de l’isolation thermique par insufflation est réservée à un nombre limité d’isolants :

  • ouate de cellulose,
  • laine de roche,
  • laine de verre.
    Bien que ce procédé d’isolation soit connu depuis de nombreuses années, l’isolation par insufflation entre 2 parois s’est développée plus particulièrement ces dernières années avec la ouate de cellulose.

Précautions préalables

Avant la mise en œuvre du produit, l’applicateur doit vérifier plusieurs points à l’intérieur de la paroi, dont :

  • le bon état de la construction : résistance mécanique, humidité, fissures, fuites…,
  • la protection des conduites d’eau par un fourreau,
  • l’étanchéité des éléments encastrés dans les caissons à isoler,
  • le cas échéant, la présence et la continuité du pare-vapeur sur la paroi intérieure.
    Dans le cas de la rénovation (voir les information sur: isolation intérieure rénovation), l’applicateur peut avoir recours à la photographie thermique pour localiser les cavités à isoler.

A noter :

La résistance thermique du remplissage par épaisseur est donnée dans l’Avis Technique du système. Elle varie selon les fabricants.

MODE DE POSE

L’isolant en vrac est conditionné en sacs. Les sacs sont versés dans une machine qui les défibre. L’isolant est ensuite acheminé par tuyau dans la paroi à isoler par injection.
L’insufflation peut s’effectuer en perçant des ouvertures à différents endroits dans les parois intérieures ou extérieures. La partie découpée est soigneusement conservée pour refermer la paroi ultérieurement.
Suivant le cas, l’insufflation peut aussi se faire par le haut de la lame d’air.
Il existe 2 méthodes pour insuffler l’isolant entre les 2 parois.

Insufflation par tuyau

Cette technique est plus adaptée à de longues cavités et en présence d’obstacles à l’intérieur de la paroi tels que gaines, tasseaux, ossature métallique… Chaque caisson est percé dans le haut et au milieu. L’applicateur glisse le tuyau dans le caisson jusqu’en bas et le retire progressivement au fur et à mesure du remplissage. Au besoin, il place des repères sur le tuyau pour estimer sa position dans la paroi.

Insufflation par buse

Cette technique permet une maîtrise plus facile de la densité et l’isolation des cavités étroites. La buse est fixée sur l’orifice de remplissage et pénètre très peu à l’intérieur du caisson. L’applicateur réalise des percements de contrôle pour vérifier que le caisson a été entièrement rempli.
Dans les 2 cas de figure, les orifices sont soigneusement rebouchés pour garantir l’étanchéité à l’air et à la vapeur d’eau lorsque les parois sont parfaitement remplies.

Bon à savoir :

Les Avis Techniques des fabricants donnent, entre autre :
la résistance thermique de l’isolant par épaisseur (laine de roche, laine de verre ou ouate de cellulose),
la nature des parois intérieures et extérieures admises pour l’utilisation de ce procédé,
la nécessité ou non d’un pare-vapeur,
la méthode d’application.




Demandez vos devis Isolation gratuits en 1 minute !

Share.